Départ pour le Vietnam

Lundi 14 août 2017, Forêt d’Evreux

Ce soir, c’est au cœur de la forêt au dessus d’Evreux que nous plantons la tente. Voilà maintenant 3 jours que nous sommes partis. On ne peux pas dire que nous avons fait de grosses performances, mais les journées ont quand même été bien remplies.

Samedi 12 août, Mélanie est debout à 6h du matin, les dernières nuits ont été courtes et les journées bien remplies. Préparation des sacoches, dernières commandes de matériel sur internet, couture de

A petits sac pour les sacoches, vérification des papiers administratifs… Ce matin, il ne reste plus qu’à remplir les sacoches. Nous nous trouvons plutôt léger, nous avons sûrement oublié des trucs mais on ne sait pas quoi ! Mais bon on sera largement assez lourd comme ça.

Dès 9h, la famille et les amis arrivent pour nous encourager une dernière fois. A peine les vélos sortis du garage, la bruine commence à tomber. Ce sera un départ humide et frais pour un mois d’août ! Vers 10h, nous décollons d’Elbeuf sous les « bon voyage », « bon courage » ou encore « pédalez bien ». Les premières côtes sont un peu raides pour nous et les enfants. Il faut dire que l’entraînement a été mis de côté ces derniers temps. Loan super motivé souffle mais arrive chaque fois en haut. Milio en manque de sommeil depuis quelques jours demande à être accroché derrière les vélos. Marc un ami cycliste courageux, nous accompagne malgré la pluie et n’hésite pas à nous pousser dans les côtes. Au bout de 8km, premier pépin, Mélanie casse sa béquille dès la première pause. On ne devait pas être si léger que ça. Maintenant il va falloir trouver une béquille.

Arrivés au skate-park de Bourg-Achard tous les copains sont là pour nous accueillir. Le temps est toujours à la pluie mais la bonne humeur est là. Tout le monde a ramené à manger et nous partageons un grand pique-nique convivial. Après de grandes embrassades et le cœur un peu serré, nous quittons les amis sous un temps toujours aussi maussade. Audrey, François et leurs enfants Quentin et Arthur, sont assez courageux, ou un peu plus fous que les autres, pour nous accompagner sous la pluie. Première réparation, le dérailleur de Milio c’est tordu. Je suis content d’avoir pris une pince multiprise, malgré son poids, pour le voyage.

Nous pensions avoir pas mal de descente l’après-midi, mais ce sera finalement 2 belles côtes qui se présentent devant nos roues. Nous arrivons au camping de Pont-Authou littéralement trempés. Pas de chance, nous arrivons à 18h06 et la réception ferme exceptionnellement aujourd’hui à 18h. Donc pas de badge d’accès aux sanitaires. Heureusement nos voisins de camping sont sympas et nous prêtent leurs badges. Dernier soucis de la journée, en montant le campement, nous cassons un arceau de tente. Après une réparation de fortune, nous pouvons installer le camp. Le soir, les amis nous retrouvent pour boire un dernier coup et fêter le départ.

Finalement, heureusement que les copains étaient là toute la journée pour nous accompagner, car sinon ce premier jour aurait été assez pourri.

Dimanche, après une bonne douche, les copains débarquent avec leurs vélos, les croissants et le soleil. La journée s’annonce bonne ! Nous partons à 4 familles sur la voie verte. Pédalage tranquille avec à chaque croisement, Christelle, notre voiture balai qui est là pour nous prendre en photo, ou nous donner un remontant.

Le midi, pique-nique sous le soleil avec rosé-pamplemousse, chips… et tout ce qu’il faut sorti du coffre de la voiture. À 14h Philippe et Elise nous quittent, suivis de Pierrot et Annabel. A la gare du Neubourg, nous croisons au hasard des élèves de Mélanie, venus voir une expo finalement fermée. Nous quittons Manue, Hervé, Christelle, Marius et surtout Ayemric le meilleur copain de Loan, à cet endroit. Le trop plein d’émotions depuis 2 jours ressurgit et nous partons rapidement sans nous retourner les larmes aux yeux.

Quelques kilomètres plus loin, nous nous arrêtons au bord d’un champ de maïs pour planter la tente. Première soirée tout seul, mais elle est bien courte, car nous prenons encore pas mal de temps à nous installer et chercher dans quelles sacoches se trouvent les affaires.

Lundi matin, le ciel est encore plus bleu. Première étape de la journée, trouver de l’eau. Nous trouvons un cimetière pour faire le plein d’eau. Ensuite direction Evreux pour retrouver une dernière fois François et Audrey pour un pic nique au bord de l’Iton. Petit tour avec François à decathlon pour trouver 2 béquilles (j’ai cassé la mienne hier) pendant que Mélanie part faire des courses. Nous les quittons bien lourds, dans les sacoches et dans les cœurs pour prendre la direction de Chartres.

Au bout d’un quart d’heure nous nous retrouvons face à un chemin forestier caillouteux et bien raides. Les habitants nous assurent que ce ne que le début qui est difficile et une fois là haut ce serait plat. Nous nous mettons à 2 pour pousser les vélos, puis aller chercher le suivant ; ainsi de suite jusqu’à arriver en haut de la forêt. Ca va on ne nous a pas menti. En haut c’est tout plat et agréable. Au bout de 500 m, nous nous arrêtons dans la forêt pour une bonne nuit avant d’attaquer de plus longues journées.

Mardi 15 août, après un orage pendant la nuit, nous partons dans la forêt. Les sentiers sont sympas, mais le GPS en invente un certain nombre. Nous décidons donc de rejoindre le plus rapidement une route. Nous trouverons une grande départementale, du coup les enfants grimpent sur les follow-me et nous voilà partis pour de longs kilomètres. A midi les petits passent 2h à sauter et grimper sur les jeux à côté desquels nous sommes arrêtés. Qui nous a dit qu’ils seraient fatigués ? L’après-midi, nous continuons à la même allure. Nous atteignons en fin de journée 50km. Par contre nous avions vu un beau lac où dormir, mais malheureusement c’est interdit de camper. Ayant les jambes un peu lourdes nous n’avons pas trop le courage de passer deux heures a chercher un autre lieu de camp. Finalement la base nautique nous autorise à planter la tente si elle est démontée avant 9h. En prime, on peut prendre une douche chaude. Finalement tout se termine bien !

 

 

29 commentaires

  1. Bonsoir. Quand je vous li j’en ai les larmes aux yeux, je vous admire énormément. Je suis sapeurs-pompiers pompiers volontaires et je pense que ci vous avez besoin d’eau peut être ci vous passiez a côté d’une caserne et ci il y a du monde demander je pense qu’il ne refuseront pas. Courage à vous 4.

  2. Coucou,
    Eh bien, le début du voyage n’a pas été très cool, entre les soucis météo et les ennuis mécaniques vous n’avez pas été épargnés. C’est le rodage, ça va se mettre en route… De plus la météo devrait s’arranger au fur et à mesure que vous irez vers le Sud. Bravo à Loan pour les côtes ! Bon courage pour la suite ! On est de tout coeur avec vous !
    Gros bisous !

  3. Quel plaisir de vous lire… je me régale de vous suivre et d’être fière de vous connaître…voir plus d’être de vos amis.
    Je ne sais pas comment vous accompagner… sachez que je suis là.
    Vivez votre projet, transpirer vos rêves et pédaler la vie.
    Amitiés, clo

  4. Bonjour.
    Mercredi 16 août, j’espère que votre nuit a été réparatrice et que le temps est serein ce matin. Mélanie, malgré tout le temps que j’ai mis à passer à l’atelier, tu es tjrs dans mon coeur. Il n’est pas un jour où je ne pas dessin. Bonne route. Bisou

  5. Comme ça fait plaisir de vous lire, j’ai hâte aussi de vous rejoindre sur la route même si je sais que le départ sera très dur je vous aime et admire votre courage 😍😘

  6. BRAVO à tous les 4!!! Pour les préparatifs, le départ, la bonne gestion de la fatigue et des émotions malgré des premiers jours farcis de péripéties, les premiers tâtonnements, bravo à vos supporters de choc aussi, et bravo pour avoir déjà écrit un premier article !!!! Gros bisous, on pense fort à vous!! Marion

  7. coucou c est Catherine (cat),, de la peinture . bon après les bisous et les bon courage et pédalez bien et avec le cœur gros.. c est vrai cela n à pas du être facile mais voila ca y est vous êtes partis … vs avez fait 50 km en une fois whoua bravo à vous quatre de gros bisous et bien contente de vs suivre dans vos aventures …cat

  8. Bravo à vous 4 pour cette bonne initiative, des membres de ma famille ont fait votre 1er circuit c’est pour cette raison que je souhaite vous suivre par émail c’est toujours intéressant de voir évoluer tous ses temps forts. J’habite Mt ST Aignan .
    Merci de m’envoyer régulièrement votre situation géographique avec photos des que ce sera possible.
    Bon courage.
    Cordialement.

  9. Merci à vous , j’ai plaisir à vous lire, et j’éprouve le besoin chaque soir de savoir où vous êtes, comment ça va, bref votre petite vie sur les routes. Je suis admirative ! alors bon courage et plein de bisous à vous quatre.

  10. Coucou les voyageurs.
    Je suis ravie de vous suivre,merci d’avoir pris le temps de nous raconter vos débuts.
    Allez !!! Les ennuis mécaniques ( il faut roder ) c’est logique 👍.allez courage les loulous
    Papa et maman sont là et le soleil va venir 🌞 BISOUS.
    Muriel

  11. Bravo a tous les 4, même sous la pluie les premiers coup de pédale en votre compagnie resteront un super souvenir. Ça fait plaisir de vous lire. Bonne route pour la suite 😉

  12. Coucou,

    C’est remplie d’émotions que je lis chaque jours votre avancé. De retour de vacances le 13 je suis déçu d’avoir raté votre départ mais heureuse pour vous. Je vous admire réellement, vous souhaite plein de courage, de bonheur…..
    Melanie, tu es une très belle rencontre, tu vas sincèrement me manquer. A bientôt peut être sur vos routes….😉 Aurelia

  13. Bon courage. Que dire de plus si ce n est mon admiration. J ai du mal à imaginer vos jeunes enfants dans une telle aventure. Quelle expérience pour leur avenir.
    Annick, une ancienne copine de marche d Élisa au Buquet maintenant dans la Manche.

  14. Salut la tribu 🙂
    Contents de vous suivre
    Départ pluvieux voyage heureux ……..

    Gros bisous de nous deux
    Au plaisir de vous suivre sur la « toile ».

  15. coucou très contente de vous lire , le départ a été pertuber par quelques désagréments mais je vous admire pour votre courage car la route est longue à bientôt
    .

  16. Eh les Soum-Gentil, malgré vos multiples galères j’ai quand même deux bonnes nouvelles pour vous si vous êtes déjà rendus dans la forêt d’Evreux :
    – la première, non négligeable, c’est que vous êtes dans la bonne direction,
    – la deuxième, encore plus significative, c’est que vous approchez du but, à 24 940 kms de la destination…
    A très bientôt,
    On pense à vous.
    Le Nobr

  17. Je suis votre périple et vous souhaite un très bon et beau voyage.
    La merciere de bourg Achard.qui est maintenant à Lourdes.

  18. Coucou, pour nous aussi 😊 la séparation au Neubourg a été dure…chacun perdu dans ses pensées, un grand silence…un vide avant de remettre les vélos sur la remorque… Aymeric ne voulait pas parler, a fait plusieurs fois le tour de l’office de tourisme pour évacuer l’émotion… Il aurait aimé continuer à vous suivre et vous voir planter la tente! Moi j’ai adoré faire la voiture balai, j’aime mieux ça que le vélo 🚲… Et si je pouvais faire ce rôle encore pas de problème surtout que j’accomplirai ma passion, la photo 📷… Contente d’avoir pu être avec vous pour votre départ… Dommage que le temps n’est pas vraiment été des plus beaux! Bon courage 😉 pour la suite. Gros gros bisous a tous les 4.

  19. Si je pouvais appuyer sur vos pédales avec vous, je le ferai!
    C’était un plaisir de vous accompagner sur quelques petits km.
    Quelle belle énergie vous partagez là!
    Quel plaisir de souffler…, et de sourire avec vous en lisant!
    Vous êtes un belle rencontre, et vous allez en faire plein!
    Continuez à transporter votre envie partout et distribuer vos sourires!
    Bisou
    Annabel

  20. Coucou ! Je vous suis de prêt, enfin de moins en moins, plus vous avancez !! Je vous soutiens et vous encourage. Bravo !! Bisous à vous 4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *